mardi en Auvergne

Aujourd’hui, le programme était sportif : visite du volcan de Lemptégy et ascension du Puy de Dôme.

Par équipe mixte ce/cm, les enfants devaient mener une enquête pour découvrir les secrets cachés d’un volcan : maintenant, ils savent tout en ce qui concerne les scories, les cônes, les dômes, les différents types de roches volcaniques, les lapili, les bombes en fuseau, en boule, en chou-fleur ou en bouse de vache…

Après ces découvertes, place au film en 4D (“Pierre-Marie, hein ça existe les films en 8D !”). Sensations garanties avant d’expérimenter la mine explosive (très impressionante et réaliste ! N’est-ce pas les filles de cm ?!)

Pour se remettre de ses émotions, rien de mieux qu’un pique-nique très attendu (les émotions, ça creuse).

Et c’est parti pour 1 heure de montée fort sympathique à la suite de Cécile, notre guide de moyenne montagne pour profiter de la vue sans égale sur la chaine des puys et la ville de Clermont-Ferrant. Mais la vue se mérite ! Tous les enfants ont gravi avec entrain les pentes escarpées du sentier même si certaines filles de CM se sont dévouées pour accompagner et encourager Nancy qui fermait la marche.

Les brioches au chocolat ont une saveur toute particulière devant un tel panorama…

C’est le moment de redescendre car nous pouvons admirer au loin la pluie qui nous arrive de l’ouest : c’est magnifique… de loin ! 30 minutes plus tard, nos cabris en herbe rejoignent enfin le car qui repart sous les premières gouttes de pluie. La chance nous aura accompagnés jusqu’au bout, sachant qu’en arrivant à l’hébergement, nous apprenons qu’à la Bourboule, ils ont eu droit au déluge toute la journée. Merci la chanson de Nancy apprise il y a quelques mois et entonnée lors de la montée au Puy de Dôme : “rain, rain, go away …”

Douche, repas puis écriture passionnée des cartes postales de retour de leurs premières aventures.

A demain pour de nouvelles péripéties.

 

 

volcanologue en herbe

deux bombes volcaniques

circaete “jean le blanc” en vol stationnaire au sommet du Puy de Dôme

le Puy de Dôme vu du car après l’ascension ; merci miss météo !